Todd Youth (1971 – 2018) – Le hardcore perd l’un des siens.

Ecrit par le 28 octobre 2018

Todd Youth

Le guitariste Todd Youth, figure importante de la scène hardcore New Yorkaise des années 80 est décédé ce samedi 27 octobre 2018 à l’âge de 47 ans.

Todd Youth FIREBURN
CHELSEA SMILE Todd Youth
SAMHAIN Todd Youth

Né le 15 mai 1971 dans le New Jersey, Todd Schofield grandit dans une famille qui déménage régulièrement. Sous l’impulsion de son père, il commence la guitare à l’âge de 5 ans et assiste a son premier concert en 1979, sur la tournée « Dynasty » de KISS. A la même époque, il profite des imports de son revendeur local pour se mettre au punk hardcore anglais , notamment à cause de la chanson « Loud Proud & Punk ».

Sa plus grande rencontre se fait à l’hiver 1982, alors qu’il assiste à un concert des BAD BRAINS au CB GBs qui va bouleverser sa vie : « Je ne souviens pas des autres sets de la soirée, mais ma vie a changé dans les trente premières secondes de ce concert. J’en ai la chair de poule rien que d’y penser. »

Suite à cette expérience, il commence à fréquenter de nombreux membres de la scène hardcore et, après avoir joué « N.I.B. » en soirée, se voit recruter par AGNOSTIC FRONT : « Quand on m’a demandé quel âge j’avais, j’ai pris ma plus grosse voix et j’ai dit « 16 », alors que je n’avais que 12 ans. Le plus fou c’est que personne n’a rien dit ». C’est cette précocité lui vaudra son surnom de « Youth ». Il est forcé de quitter AGNOSTIC FRONT avant l’enregistrement du premier album, à cause de ses parents (et des services sociaux), mais les autres membres du groupe ont régulièrement reconnu sa participation à l’écriture de l’album.

Après avoir monté plusieurs projets, pour lesquels il compose énormément, une arrestation, un placement en famille d’accueil et une fugue, il rejoint WARZONE formation dans laquelle il tient la guitare pour la première fois de sa carrière. Lorsqu’il se voit proposer la place de second guitariste, et la possibilité de tourner avec les BEASTIE BOYS, Todd, alors âgé de 16 ans, rejoint un autre groupe culte de la scène NYHC (New York HardCore) : « Ma première femme m’a dit, « Tu te fous de ma gueule ? Tu n’auras jamais une autre opportunité comme celle la. » Alors j’ai quitté WARZONE pour rejoindre MURPHY’S LAW. ». Au cours des dix ans passés dans le quatuor il enregistrera trois albums et plusieurs singles. Il décide de quitter le groupe, usé par des tournées à répétition : « Ça n’allait nulle part et je ne voulais même plus jouer de musique à cette époque. Je voulais juste me concentrer sur mon restaurant. Ce qui a duré à peu près deux minutes. ».

Après plusieurs projets, et une participation au dernier album de D GENERATION, dont il dit ne pas avoir un très bon souvenir, il voit son groupe CHROME LOCUST capoter à cause d’histoires de gros sous : « Atlantic Records voulait distribuer notre album et offrait entre 75 et 100k, mais notre label voulait 250. C’était ridicule. Puis dans la même semaine, j’ai reçu un appel pour auditionner pour les FOO FIGHTERS, ou rejoindre DANZIG. »

Il choisit Danzig « pour une question de fun » qu’il rejoint au poste de guitariste en 1999. Dans la foulée, intègre la reformation de SAMHAIN, le gratteux originel Damien Marshall ayant refusé l’invitation de Glenn Danzig. Même si il ne dispose que de trois mois pour répéter et apprendre les morceaux de SAMHAIN, sa performance est irréprochable et Youth est extrêmement bien reçu par les fans : « Je jouais deux fois par soir et la plupart des gens ne savaient pas que c’était moi dans SAMHAIN vu que j’étais couvert de sang et que j’avais un devilock. » A la même époque il forme son propre groupe d’horror punk SON OF SAM : « On voulait faire un 45 tour, parce que j’adore ce genre de projet. […] Puis comme Davey (Havok, chant) a proposé à Nitro Records de le sortir et que ça leur a plus, on a décidé de faire un album. »

Durant des pauses de DANZIG, Youth profite du studio d’un de ses amis pour repéter des nouveaux morceaux au contact de DEF LEPPARD et MOTÖRHEAD, qui partagent le studio. A cette occasion, il se lie d’amitié avec les membres des groupes et joue régulièrement avec eux. En 2003, alors que Phil Campbell est contraint de retourner au pays de Galles suite au décès de sa mère, Youth est appelé par le management du groupe pour assurer l’intérim à la six-cordes sur la fin de la tournée.

Après avoir tapé dans l’oreille de DEF LEPPARD, Youth et sa nouvelle formation signe chez Capitol Records : « On a signé chez Capitol sans nom et avec seulement cinq chansons. Ce genre de truc n’arrive qu’à Hollywood. Et c’est devenu l’un des pires cauchemars de ma vie. »

Après des sessions hors de prix pour le premier album de THE CHELSEA SMILES (la légende parle de 750 mille dollars de dette envers le label), Todd se voit proposer par Julian Raymond (ex-A&R de Capitol) des travaux de guitariste de sessions entre autre pour CHEAP TRICK et le légendaire GLEN CAMPBELL, dont il rejoint le groupe de tournée, mettant ainsi un terme à sa collaboration avec DANZIG : « C’était soit partir avec DANZIG et jouer « Mother » encore une fois, soit partir avec Glen Campbell et faire un truc différent. Et il s’avère que Glen Campbell est l’enculé le plus punk rock avec lequel j’ai jamais travaillé. Les histoires qu’il raconte ? Les punks c’est rien à côté. »
En 2010 il reçoit un appel d’Ace Frehley pour rejoindre son groupe live et participer à sa tournée Australienne : « Pour moi Ace est Punk Rock. C’est le Johnny Thunders des beaux quartiers. »

En 2016, il collabore avec John Joseph des CRO-MAGS, Nick Olivieri et Joey Castillo des QUEENS OF THE STONE AGE, au projet BLOODCLOT, dont le premier album sort sur Metal Blade en juin 2017 : « Je pense que l’album qu’on a fait est excellent, John est incroyable dessus. ».

Alors que les autres membres de BLOODCLOT sont occupés à leurs autres groupes, Youth fait la rencontre de Todd Jones de NAILS avec lequel il forme FIREBURN et retourne à la basse de ses débuts. Le groupe publie un EP, quelque mois après sa formation et celui-ci sera applaudi par toute la scène hardcore : « Je ne dis pas ça parce que c’est une interview, mais je n’ai jamais été aussi heureux et fier de mon groupe, et j’ai joué dans un paquet de groupes dans ma vie. Ce qu’on fait avec FIREBURN c’est génial. »

Sur les 35 ans d’une carrière incroyable, basée avant tout sur le plaisir de jouer et une volonté sans faille de constamment progresser et explorer de nouveaux horizons, il a marqué de manière durable la scène hardcore new yorkaise et laisse derrière lui un héritage musical phénoménal. Il décède le 27 Octobre 2018 et la réponse des très nombreux musiciens qui lui ont rendu hommage témoigne de l’étendue de ses qualités humaines.

Sources : Wikipedia, No Echo, Mudkiss, Loudwire


L'avis des lecteurs

Répondre

Votre adrésse mail ne sera pas publiée Les champs requis sont indiqués *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Continuer la lecture

Current track
Title
Artist

Background