La Bande FM – Supertramp

Ecrit par le 16 avril 2013

Le groupe va choisir le nom de Daddy avant de devenir, sur les conseils de Richard Palmer, Supertramp, d’après le nom d’un roman écrit par William Henry Davies en 1908, intitulé Autobiography of a Supertramp (littéralement, L’Autobiographie d’un super-clochard).
Sam finance, mais le groupe est loin de vivre dans l’opulence. Le mécène paie le matériel et avance parfois un peu d’argent lorsque cela s’avère indispensable. Le groupe retourne donc se produire au P. N. Club de Munich, à un rythme de cinq à sept concerts par semaine. De retour au Royaume-Uni, Supertramp émet le souhait de sortir un album, un 33 tours.

La formation répète aux Morgan Sound Studios de Londres et décide, comme Spooky Tooth et Traffic, de travailler uniquement entre minuit et six heures du matin et de s’autoproduire.

SUPERTRAMP

Supertramp

Supertramp

10/08/1970
A&M Records
Rock Progressif
01-SUPERTRAMP-Supertramp
« It’s a Long Road »
« Maybe I’m a Beggar »

Indelibly Stamped

25/06/1971
A&M Records
Rock Progressif    Your
02-SUPERTRAMP-Indelibly-Stamped
« Poppa Don’t Mind »
« Remember »
« Potter »

Land Ho (Single)

1974
A&M Records
Rock Progressif
03-SUPERTRAMP-Land-Ho
« Land Ho »

Extrait :

Le 9 mars 1983, Hodgson annonce au cours d’une conférence de presse qu’il quittera le groupe après la tournée de promotion de l’album. Il explique peu de temps après, dans une interview pour le magazine Rolling Stone que lui et Davies avaient pris des chemins trop différents notamment suite à ses prises d’acide. Il entame alors une carrière solo : son premier album, In the Eye of the Storm (1984), ne se classe que 75e dans les charts américains. Il laisse aux autres membres l’usage du nom Supertramp, puisque le groupe n’est pas dissous et qu’il est le seul à partir.

« Je n’étais pas le genre de compositeur qui s’assoit et se demande ‘qu’est ce que je vais bien pouvoir écrire aujourd’hui ?’. Mes chansons venaient de mon plus for intérieur. Elles expriment ce que je suis, mes questionnements, mes joies, mon désir d’être aimé, de connaître Dieu ».
Roger Hodgson.

Ceux qui nous ont donné envie de faire de la musique à la fin des années soixante étaient des groupes comme Traffic, Jethro Tull ou encore King Crimson. Grâce à eux, j’ai pu m’imaginer que Supertramp pouvait trouver sa place. Puis, dans les années soixante-dix, le punk est venu balayer tout ça.
Rick Davies

Crime Of The Century

01/09/1974
A&M Records
Rock Progressif
04-SUPERTRAMP-Crime-Of-The-Century
« Dreamer »
« School »
« Hide in Your Shell »
« Crime of the Century »

Crisis? What Crisis?

14/09/1975
A&M Records
Rock Progressif
05-SUPERTRAMP-Crisis-What-Criris
« Another Man’s Woman »
« Soapbox Opera »
« Poor Boy »

Even In The Quietest Moments

01/04/1977
A&M Records
Rock Progressif
06-SUPERTRAMP-Even-In-The-Quietest-Moments
« Babaji »
« Give A Little Bit »

Breakfast In America

29/09/1979
A&M Records
Rock Progressif
07-SUPERTRAMP-Breakfast-In-America
« Breakfast in America »
« Child of Vision »
« Lord is it Mine »

Extrait :

Rick Davies est né en 1944 dans une famille d’ouvriers. Il découvre la batterie à 12 ans. Il rejoint les Lonely Ones, un groupe de soul mené par Noel Redding (futur bassiste de Jimi Hendrix Experience), en septembre 1966. Les Lonely Ones partent en tournée en Europe et s’installent à Genève en 1967, où ils se rebaptisent The Joint.

SUPERTRAMP-Groupe
SUPERTRAMP-1974
SUPERTRAMP-Together

Extrait :

Roger Hodgson est né en 1950 dans une famille aisée. Il commence à jouer de la guitare à 12 ans. Il quitte l’école à 18 ans et fonde un groupe, People Like Us, avec lequel il enregistrera un 45 tours intitulé Duck Pond, qui sort en mai 1968. Le groupe est rapidement dissous mais, notamment grâce à l’aide d’un roadie de Traffic (groupe de rock prog britanique de Steve Winwood ), Hodgson enregistre quelques morceaux en studios, dont Mr. Boyd avec Elton John, inconnu à l’époque. Roger Hodgson, poussé par sa mère, se présente à l’audition de Davies avec une guitare acoustique. Ce dernier, fasciné par la voix d’Hodgson, le choisit.

Breakfast In America/ Live In Paris

01/09/1980
A&M Records
Rock Progressif
08-SUPERTRAMP-Paris
« The Logical Song »
« Take The Long Way Home »

Famous Last Words

01/10/1982
A&M Records
Rock Progressif
09-SUPERTRAMP-Famous-Last-Words
« My Kind Of Lady »
« It’s Raining Again »
« Know Who You Are »

Sources : Photos, Site, Le Parisien, Ouest France, Site de Fan, Interview, non référencé


L'avis des lecteurs

Répondre

Votre adrésse mail ne sera pas publiée Les champs requis sont indiqués *


Real Rebel Radio

La Voix du Rock

Current track
TITLE
ARTIST

Background